Avez-vous une question?
  • Produit/No. Article:
  • Commentaire:
  • Nom & Prénom:
  • Email:
  • N° de téléphone:
Envoyer
 | Deutsch | Italiano | English
Wellnessproducts.ch
Wellnessproducts.ch
0 article(s) dans le panier

Wellnessproducts > TENS pour la douleur

Syndrome de la colonne vertébrale thoracique

Des douleurs dans la colonne vertébrale thoracique ou des douleurs partant de cette zone sont appelées « syndrome de la colonne vertébrale thoracique ». Il s'agit en général de douleurs sourdes et lancinantes et la musculature à côté des vertèbres thoraciques est durci et fait mal lorsqu'on y exerce une pression.
76.jpg
Qu'est-ce que la colonne thoracique ?

La colonne thoracique comporte douze vertèbres thoraciques qui se trouvent entre les vertèbres de la colonne cervicale et celles de la colonne lombaire ; ils forment donc la partie centrale de la colonne vertébrale. C'est surtout lorsqu'on a des douleurs dans cette zone qu'on remarque quelle est l'importance essentielle de la colonne vertébrale pour les mouvements que nous effectuons dans notre vie quotidienne. Alors chaque mouvement peut faire mal et notre mobilité est nettement restreinte. C'est en effet grâce à la colonne vertébrale et sa structure complexe que nous pouvons nous pencher, nous étirer, nous baisser, porter des charges ou regarder pardessus l'épaule. Nous avons besoin des différents petits éléments de la colonne vertébrale pour passer de la position couchée à la position debout.

Comment fonctionne-t-elle ?

Il s'agit tout d'abord de 34 vertèbres, qui en fait ne sont plus que 33 après le fusionnement du sacrum et du coccyx. Elles sont dures et sans mobilité individuelle. Entre elles se trouvent les disques intervertébraux qui sont comme des coussins élastiques dans un anneau rigide. Ces disques sont - à l'état non endommagé - remplis de suffisamment de liquide de manière à permettre des mouvements sans friction. Participent également aux mouvements les articulations des arches vertébrales, les ligaments et les muscles qui se trouvent autour des vertèbres ainsi que les muscles du dos et les muscles du torse. De plus, la colonne vertébrale forme un canal pour la moelle épinière autour de laquelle elle forme donc une structure protectrice.

Modifications de la colonne vertébrale

Du fait de la sollicitation de la colonne vertébrale pendant toute la vie ou à cause d'une mauvaise posture, une modification de la colonne vertébrale a lieu avec l'âge. Cette modification peut rester dans le domaine du normal et sans que des douleurs appréciables ne se manifestent. Un facteur important pour le développement des douleurs et donc pour le développement du syndrome de la colonne vertébrale thoracique est, à côté de la modification des disques intervertébraux, la modification des vertèbres et des articulations où des phénomènes d'usure se montrent de manière particulièrement nette.

Des douleurs aiguës ou chroniquess

Des douleurs dans la zone des vertèbres thoraciques peuvent être aiguës ou chroniques. En cas d'un syndrome aigu, il s'agit en général d'un blocage d'un ou de plusieurs articulations vertébrales. Des douleurs chroniques peuvent être la conséquence de modifications des disques intervertébraux. Ces douleurs sont décrites comme ayant une forme de ceinture et elles concernent toute la cage thoracique. Dans cette zone de la colonne vertébrale les restrictions de la mobilité se font moins remarquer puisque de toute façon la colonne vertébrale thoracique est peu mobile du fait de la rigidité de la cage thoracique. Ce qui peut encore accentuer les douleurs, ce sont des facteurs qui agissent aussi sur la colonne vertébrale thoracique : une usure du type arthrose des articulations, des ossifications des disques intervertébraux et une faiblesse musculaire.

Syndromes radiculaires et pseudo-radiculaires

Les syndromes de la colonne vertébrale thoracique se divisent en syndromes radiculaires et en syndromes pseudo-radiculaires. On parle du premier lorsque les nerfs entre les côtes sont concernés (névralgie intercostale). Dans ce cas les douleurs proviennent de la racine d'un nerf vraiment irritée. Les syndromes pseudo-radiculaires apparaissent lorsque les signes de la maladie partent de la racine d'un nerf qui n'a été irritée que apparemment.

Syndrome de la colonne thoracique

Dans le cas du syndrome de la colonne thoracique il y a toute une liste de causes possibles. En général il s'agit en premier lieu de phénomènes d'usure, c'est-à-dire que des modifications dégénératives dans la zone de la colonne vertébrale jouent un rôle non négligeable. En cas de maladie il en résulte un endommagement des disques intervertébraux comme une hernie ou une protrusion discale. Néanmoins, des hernies discales apparaissent plutôt rarement dans la zone de la colonne vertébrale thoracique.

Blocage des articulations

Des blocages d'une articulation à facette ou d'une articulation des côtes ont également comme conséquence un syndrome de la colonne thoracique. La raison exacte de ces blocages n'a pas encore pu être élucidée. Mis à part des douleurs locales, une réaction des nerfs est également possible, ce qui se montre par une transpiration forte et par la tachycardie.

Causes possibles

Si la fonction des ligaments est compromise, s'il existe des problèmes concernant les liaisons entre les vertèbres ou si des modifications osseuses se développent, cela peut également mener à un syndrome de la colonne thoracique. La liste des causes est longue ; des malformations ou des problèmes de croissance sont des facteurs possibles. Des maladies rhumatismales, des tumeurs, des traumatismes dus à des blessures (traumatisme de la colonne cervicale), l'ostéoporose (diminution de la masse osseuse) ou des maladies infectieuses peuvent également déclencher un syndrome de la colonne thoracique.
Prévention et traitement

Comme de nombreuses douleurs sont avant tout le résultat de l'usure dans la zone de la colonne vertébrale, les mesures préventives suivantes jouent un rôle très important. En même temps des possibilités de traitement deviennent visibles qui, bien qu'elles ne puissent pas faire disparaître l'usure, peuvent donner de bons résultats pour ce qui est du soulagement de la douleur et de l'amélioration de la mobilité.

Comment peut-on prévenir ?

En évitant des postures très mauvaises pendant le travail ou d'être trop assis et en intégrant du sport et des exercices de façon modérée dans la vie quotidienne. Ce sont les étapes essentielles - accompagnées par la construction musculaire et la réorganisation de la vie quotidienne de manière à préserver le dos - qui sont également importantes après que le syndrome de la colonne thoracique ait apparu.

Combattre la douleur

Des douleurs aiguës peuvent être combattues rapidement et en général être traitées à l'aide de la physiothérapie et d'une thérapie de la douleur correspondante. En cas de syndrome de colonne thoracique chronique une thérapie à long terme est souvent nécessaire, puisque la cause qui est vraiment responsable pour la douleur ne peut pas être guérie et un retour en arrière du processus qui a mené à la maladie n'est pas possible. Est conseillé ici - à côté ou au lieu d'une thérapie médicamenteuse des douleurs à long terme - la physiothérapie qui comprend par exemple les traitements par TENS, froid, chaleur, massages ou la gymnastique thérapeutique.

Traitement par la TENS

TENS est un acronyme signifiant stimulation électrique transcutanée des nerfs. Il s'agit d'un procédé reconnu scientifiquement pour réduire les douleurs. L'idée d'utiliser l'électricité pour soulager les douleurs n'est pas nouvelle. Dans l'ancienne Egypte on utilisait déjà des raies électriques pour obtenir cet effet. Depuis les années 1960 les scientifiques sont à la recherche d'un procédé pratique qui peut constituer une alternative au soulagement des douleurs avec des médicaments.

Principe de la TENS

Le principe de la TENS repose sur le fait que les impulsions électriques qui sont envoyées aux nerfs à travers la peau peuvent bloquer les informations de douleur et peuvent en même temps stimuler la libération de neurotransmetteurs à effet analgésique par le corps lui-même. De nos jours un appareil de TENS petit et maniable et quelques électrodes correspondantes est tout ce qu'il faut. Celles-ci sont fixées sur la peau à l'aide de pads autocollants ou du gel. Contre les douleurs dans la zone de la colonne vertébrale thoracique on peut appliquer deux à quatre longues électrodes à droite et à gauche de la colonne vertébrale. Pour mettre les électrodes en place on aura probablement besoin d'aide puisqu'on pourra mal fixer les pads soi-même sur son dos. Pour ce qui est des points exacts, votre médecin ou bien le manuel vous informera.

Traitement à domicile

Après une initiation dans le maniement, les patients pourront utiliser la thérapie TENS selon leurs besoins plusieurs fois par jour à domicile. Cela est un avantage, car la méthode TENS n'agit pas après un seul traitement, mais selon le type et la sévérité de la maladie plusieurs séances courtes ou longues sont nécessaires, une séance allant de 20 à 50 minutes. La fréquence des impulsions peut être réglée ou contrôlée.
17.09. de Eszter Langer