Avez-vous une question?
  • Produit/No. Article:
  • Commentaire:
  • Nom & Prénom:
  • Email:
  • N° de téléphone:
Envoyer
 | Deutsch | Italiano | English
Wellnessproducts.ch
Wellnessproducts.ch
0 article(s) dans le panier

Wellnessproducts > TENS pour la douleur

Myalgies, Myopathies

Notre corps comprend environ 300 différents muscles. Ils sont tous une invention géniale et fine mais aussi sensible de la nature. Cela est dû au fait qu’un faisceau musculaire se compose de milliers de fibres musculaires. Entre ces derniers se trouvent des vaisseaux sanguins, des nerfs et du tissu conjonctif, le tout formant un faisceau musculaire. Plusieurs de ces faisceaux, entourés d’un genre de tissu conjonctif, forment le muscle individuel.
© Klaus Eppele - Fotolia.com
© Klaus Eppele - Fotolia.com
Les fibres musculaires

Avec le training des muscles les fibres musculaires et les faisceaux se multiplient et leur force et leur endurance augmentent. Par contre, en cas de blessure, des fibres individuelles ou même tout le muscle peuvent être endommagés.

Complexité des myalgies

Des douleurs de muscles (myalgies) sont des phénomènes fréquents et poussent de nombreuses personnes à consulter le médecin. Elles sont néanmoins difficiles à localiser et ne peuvent pas être facilement discernés des douleurs de ligaments, tendons, os ou articulations. Souvent les myalgies sont des symptômes qui accompagnent une grippe ou d’autres maladies dues à des virus. Des maladies infectieuses comme le tétanos peuvent également en être la cause.

Causes des myalgies

Dans le cas de certaines douleurs de muscles, la cause est une maladie du muscle lui-même (myopathie). Il peut aussi s’agir d’un avertissement du corps qui se manifeste lors d’une extension excessive du muscle, d’une tension de muscle ou d’une irrigation sanguine du muscle trop faible. En cas de musculature faible ou lorsqu’il existe par exemple un déséquilibre entre les muscles du ventre et du dos, cela peut provoquer une mauvaise posture résultant dans une tension musculaire et puis une myalgie. En cas de douleurs musculaires intenses qui apparaissent subitement ou pendant une longue durée, il faudrait consulter un médecin pour en trouver la cause.

La myopathie

Une myopathie, donc une maladie du muscle lui-même, est une maladie assez rare. Elle est ou bien transmise génétiquement ou acquise. Lorsqu’elle se manifeste dans l’enfance, il s’agit en général d’une myopathie héréditaire, alors que si elle se manifeste à l’âge adulte, il s’agit de myopathies inflammatoires. Il existe toute une série de maladies musculaires différentes dues à des problèmes d’origine génétique du métabolisme énergétique ou provoquées par des maladies du métabolisme, par l’alcool ou par des médicaments. Des myopathies peuvent éventuellement déjà se manifester chez des nouveau-nés comme en cas de myopathie congénitale. Les maladies auto-immunes peuvent provoquer des myopathies inflammatoires et les maladies de la glande thyroïde des myopathies endocrines. Dans le cas d’une maladie auto-immune provoquant un trouble de la connexion entre des terminaisons nerveuses et des cellules de muscle on parle de myasthénie. Les inflammations musculaires dues par exemple à des maladies malignes (cancer) sont appelées polymyosites.

Douleurs ressenties

Les personnes concernées ressentent des douleurs et des faiblesses musculaires qui peuvent se manifester par une douleur aiguë et lancinante qui se manifeste surtout en cas de charge ou de mouvement et qui peut rayonner dans les parties du corps avoisinantes. La musculature durcit. Des inflammations musculaires peuvent apparaître. En cas de myasthénie la faiblesse musculaire augmente au cours du jour, des problèmes de respiration et de déglutition peuvent apparaître dans des cas graves. Au début se manifeste éventuellement aussi une vision double et une paupière pendante. En cas de myopathie endocrinienne lors d’une hyperthyroïdie cela peut mener à une vision double, des yeux sortant et un affaiblissement des muscles des cuisses et du bassin.

Tensions musculaires

Si des tensions musculaires sont la cause, les douleurs peuvent rayonner de la zone de la nuque ou des épaules dans la tête ou les bras. En cas de mouvement les douleurs deviennent plus intenses et la motricité est réduite. En général les muscles ne peuvent être détendus qu’en position couchée.

Troubles du métabolisme et carences

Les myopathies peuvent aussi apparaître comme un symptôme lors de différentes maladies primaires. Ainsi les troubles du métabolisme énergétique se montrent souvent dans la musculature, car celle-ci nécessite beaucoup d’énergie. Ici on trouve par exemple les maladies comme la glycogénose ou le trouble du stockage des lipides. En cas de maladies liées à une carence, comme lors d’une insuffisance de sélénium, des myopathies nutritives peuvent en résulter.

Myopathies métaboliques

Il existe différents sous-groupes de myopathies. Un d’entre eux est le groupe des myopathies métaboliques. Il arrive surtout qu’en cas de charge cela mène à des douleurs similaires à des courbatures, accompagnées de faiblesse et de raideur musculaire. Cette maladie due à des accumulations de métabolites du métabolisme a pour conséquence des douleurs de muscles et des crampes.

Myopathies mitochondriales

Un autre groupe est celui des myopathies mitochondriales, où à côté des muscles d’autres zones comme le système nerveux central, l’œil et l’oreille interne sont attaquées. Cela peut avoir des conséquences très graves. Les mitochondries font partie des cellules du corps et sont responsables de la production d’énergie. A côté de la combustion d’oxygène ils sont aussi responsables de l’élimination des cellules graisseuses. Dû à leur besoin élevé en énergie, les muscles sont particulièrement concernés par des troubles fonctionnels des mitochondries. Ce genre de maladie peut survenir à tout âge et être héréditaire.

Symptômes

Les concernés disent qu’ils souffrent de faiblesse musculaire qu’ils ressentent en cas de charge ou constamment, par exemple au niveau des épaules, des bras ou du bassin. Dans le cas où les muscles des yeux sont concernés, c’est à dire lorsque la mobilité des yeux est limitée, cela peut indiquer qu’il s’agit d’une myopathie mitochondriale. Le nerf optique et la rétine peuvent tomber malades. Si le cerveau est concerné, cela peut mener à l’apoplexie, des crises épileptiques ou la déficience mentale. Le muscle cardiaque peut également tomber malade.

Myopathies toxiques

Il existe aussi des myopathies toxiques, où des effets secondaires de médicaments mènent à des lésions musculaires. La prise simultanée de différents médicaments et leur interaction y joue un grand rôle. Des empoisonnements d'oxyde de carbone ou des empoisonnements par des opiacés ou des insecticides peuvent également mener à cette maladie. Comme un diagnostic exact est essentiel pour le traitement, en général un examen médical précis, avec en particulier une biopsie des muscles, a lieu.

Traitement

Comme une maladie musculaire peut avoir des causes aussi variées, le traitement se fait surtout de manière à éliminer la cause comme par exemple par le sevrage de l’alcool, le traitement de la glande thyroïde ou une thérapie anticancéreuse. Font parties des thérapies non-médicamenteuses la kinésithérapie et un training échelonné des muscles. Une thérapie antidouleur est également très importante.

Traitement TENS

Pour cela les appareils TENS/EMS, qui peuvent être utilisés pour soulager la douleur et pour la construction musculaire, ont fait leurs preuves. TENS est une abréviation signifiant neurostimulation électrique transcutanée, EMS pour stimulation électrique des muscles. L’utilisation de l’électricité pour le soulagement de la douleur est une méthode de longue date. Néanmoins elle n’a vraiment été développée que dans les années 60 jusqu’à un point où il ne faut plus un appareil ayant les dimensions d’une malle armoire. Au contraire : Aujourd’hui il ne faut plus qu’un appareil de la taille d’une main avec les électrodes correspondantes et éventuellement du gel pour les électrodes pour pouvoir, après une introduction, effectuer soi-même un traitement à la maison et indépendamment du médecin.

Une alternative aux médicaments

TENS est une bonne alternative à un traitement médicamenteux antidouleur avec peu d’effets secondaires. Avec TENS le corps n’est pas lésé ; il s’agit de transmettre des impulsions électriques modérées par la peau aux nerfs. La fréquence des impulsions peut être réglée. Selon le type et la gravité de la maladie, le traitement dure de 20 à 50 minutes et peut être appliqué plusieurs fois par jour. Votre médecin et le manuel vous informeront pour ce qui est du placement précis des électrodes.
17.09. de Eszter Langer