Avez-vous une question?
  • Produit/No. Article:
  • Commentaire:
  • Nom & Prénom:
  • Email:
  • N° de téléphone:
Envoyer
 | Deutsch | Italiano | English
Wellnessproducts.ch
Wellnessproducts.ch
0 article(s) dans le panier

Wellnessproducts > TENS pour la douleur

Problèmes rhumatismaux

Le terme rhumatisme est en général associé avec des douleurs dans les articulations, mais le terme rhumatisme a une signification plus large et désigne en général des douleurs dans l’appareil de soutien et de locomotion, c’est à dire dans les hanches, les articulations ou dans les muscles concernés par des problèmes de colonne vertébrale.
© underdogstudios - Fotolia.com
© underdogstudios - Fotolia.com
Une maladie aux nombreuses formes

Le terme rhumatisme n’est pas vraiment précis et la maladie avec ses plus de 100 sous-formes est difficile à diagnostiquer. Les médecins parlent d’affections de type rhumatismal ou utilisent le terme générique de rhumatisme. Les causes du rhumatisme sont très variées et nécessitent des thérapies tout aussi variées. La chose commune de ces maladies est leur action sur le tissu conjonctif et le tissu de support de l’appareil locomoteur ainsi que sur la peau et les organes internes. Le rhumatisme n’apparaît pas uniquement chez les personnes âgées, car des personnes jeunes peuvent également être concernées.

Premier et deuxième groupes

Les rhumatismes sont classés en quatre grands groupes. Le premier est le groupe des rhumatismes des parties molles où le tissu qui est près des articulations comme les muscles, les tendons, les attaches des tendons, les ligaments et les bourses séreuses est concerné. Dans le cas du deuxième groupe, celui des rhumatismes dégénératifs, il s’agit de manifestations d'usure des articulations. Ces dernières enflent, font mal et sont restreintes dans leur mobilité. Cela est par exemple le cas de l’arthrose (voir là-bas) qui concerne en particulier les personnes âgées.

Troisième et quatrième groupes

Le troisième groupe est celui des formes de rhumatisme inflammatoire qui concerne aussi les personnes jeunes. Le quatrième et dernier groupe est le groupe des maladies du métabolisme qui accompagnent les douleurs rhumatismales dans les organes locomoteurs. Les deux représentants de ce groupe sont l’ostéoporose (perte osseuse) et la goutte (dépôts de cristaux d'acide urique dans les articulations).

Rhumatisme des tissus mous

Le rhumatisme des tissus mous se manifeste souvent par une douleur persistante qui est en général plus forte le matin, mais elle peut également s’intensifier avec la fatigue. Il apparaît souvent dans la zone des épaules, de la nuque et des bras, mais il peut aussi partir des hanches et se faire sentir sur le côté extérieur des cuisses. Le syndrome bras-épaule et le tennis elbow font partie du groupe des rhumatismes des tissus mous. Les facteurs suivants peuvent également mener au développement de rhumatisme des tissus mous : Usure du fait d’une utilisation trop intensive ou d’une charge unilatérale, d’une mauvaise posture, du froid ou de stress psychique et de tension.

Traitement différent selon les groupes

Ce n’est que dans le premier groupe, celui du rhumatisme des tissus mous, où un auto-traitement peut être utilisé en cas d’une maladie légère. Les trois autres groupes exigent un traitement médical. Vous devriez également voir le médecin lorsque la douleur est récurrente ou si elle ne s’atténue pas.

Rhumatismes dégénératifs

En cas de rhumatismes dégénératifs les articulations semblent raides au début d’un mouvement et deviennent de plus en plus douloureux en cas de charge croissante. Lors d’un temps froid et humide les douleurs augmentent. A côté de l’arthrose les dégénérescences de disques intervertébraux ou les formes de névralgie font également partie de ce groupe. En case de névralgie il s’agit de modifications pathologiques des nerfs en raison de perturbations du métabolisme. Mais c’est l’arthrose qui est la forme la plus fréquente. Les causes de la dégradation du cartilage peuvent être un surmenage, du surpoids ou un manque d’activité.

Maladies rhumatismales inflammatoires

En cas de maladies rhumatismales inflammatoires, ce n’est en général pas une partie donnée du corps qui est concernée mais le corps entier, de façon que les concernés se sentent malades de manière générale et restreints dans leur performance. Cela est le cas par exemple en cas de fièvre rhumatismale. En cas d’inflammations des articulations est utilisé aussi le terme d’arthrite. En sont concerné en général les doigts et les orteils. L’arthrite peut devenir chronique. Cette maladie se base sur une maladie auto-immune, c’est à dire que du fait d’une perturbation du système immunitaire le corps lui-même produit des anticorps contre certaines des structures corporelles. Les anticorps peuvent être décelés dans le sang et portent le nom de facteurs rhumatoïdes. La conséquence en sont des douleurs dans les articulations et les organes internes.

Des facteurs obscurs

Dans le cas de ces formes inflammatoires de rhumatisme, n’a pas encore été élucidé tout à fait comment la maladie auto-immune se développe. Des déclencheurs inconnus produisent une inflammation de la muqueuse qui couvre la partie interne des articulations. Des facteurs génétiques ne peuvent pas être exclus. Dans certains cas une infection bactérienne peut être à l’origine de la maladie comme dans le cas des borrélies transmises par les tiques.

Inflammations chroniques

En cas d’inflammations chroniques, qui concernent par exemple les articulations, des perturbations importantes, des enflures, des effusions et même une destruction de l’articulation peuvent se produire. Un rhumatisme articulaire aigu peut être reconnu par le fait qu’au début des douleurs d’articulation intenses se manifestent accompagnées de soudainement d’une forte fièvre et de frissons.

Manifestations de la douleur

Les articulations concernées se réchauffent, rougissent et enflent. Elles peuvent êtres douloureuses même sans bouger. La douleur peut être très forte et les effets secondaires comme le manque d’appétit et la diarrhée se manifestent. Dans le cas de cette maladie il faut rapidement consulter un médecin pour éviter le développement d’un rhumatisme chronique.

Traitement

Le traitement se conforme au diagnostic et à la clarification des causes. Selon le cas des médicaments antiinflammatoires ou analgésiques sont utilisés. Plus le traitement commence tôt, plus la déformation et la destruction des articulations est empêchée. Dans le cas où l’évolution de la maladie est lente et insidieuse, comme dans le cas le de l'arthrite rhumatoïde (polyarthrite), la destruction des articulations peut déjà être très avancée et irréversible. Les concernés doivent compter avec un long traitement avec des médicaments et une thérapie antidouleur.

Thérapies possibles

Comme le rhumatisme est souvent une maladie chronique, du moins les symptômes peuvent être traités de manière efficace, mais l’être humain ne peut pas être guéri complètement. Pour cela il existe différentes méthodes. Les thérapies physiques comme les applications de froid ou de chaleur, l’hydrothérapie, les massages et la gymnastique thérapeutique peuvent très bien être complétés par le patient lui-même par la méthode TENS (neurostimulation transcutanée électrique).

Méthode TENS

Dans cette méthode des stimulations électriques légères sont transmises par des électrodes ou pads fixés sur la peau à travers la peau aux nerfs. Cela provoque un picotement agréable. Selon le genre de maladie et l’intensité des douleurs, différentes zones de fréquences peuvent être utilisées. Lorsqu’une fréquence élevée est utilisée, une sorte de contre-irritation des nerfs est produite et la douleur peut être complètement soulagée ou éliminée. La fréquence et l’intensité sont réglables. TENS n’agit pas dans le cas d’une seule application, mais le traitement peut être répété plusieurs fois par jour selon le cas. Après une initiation par le médecin, TENS peut être utilisé pour un auto-traitement.

Méthode scientifiquement reconnue

La méthode est reconnue scientifiquement comme cela a été montré dans les dernières 20 années ; elle est pratiquement sans effets secondaires et bien tolérée. TENS fait partie du domaine de la naturopathie. Le traitement stimule des mécanismes de protection et de régulation du corps qui sont déjà utilisés en temps normal contre la douleur. Des systèmes analgésiques comme la libération d’endorphines sont également stimulés et par là les forces d'auto-guérison. Le système nerveux surexcité peut se régénérer. Dans de nombreux cas l’utilisation de médicaments analgésiques peut être évitée complètement et donc aussi ses effets secondaires.
17.09. de Thomas Toernell