Avez-vous une question?
  • Produit/No. Article:
  • Commentaire:
  • Nom & Prénom:
  • Email:
  • N° de téléphone:
Envoyer
 | Deutsch | Italiano | English
Wellnessproducts.ch
Wellnessproducts.ch
0 article(s) dans le panier

Wellnessproducts > TENS pour la douleur

Les contractions et les douleurs liées à l'accouchement

L'accouchement est un processus tout à fait naturel qui fait en même temps partie des merveilles de la vie. Pour la plupart des futures mères, il constitue un élément marquant dans leur vie. Grâce aux meilleurs équipements et soins médicaux, la naissance d'un enfant est une activité prévisible, dont les risques se limitent aux possibilités de traitement disponibles, et dans la plupart des cas elle a lieu sans aucune complication.
© Maksim Šmeljov - Fotolia.com
© Maksim Šmeljov - Fotolia.com
L'angoisse liée aux douleurs

Déjà au début de la grossesse, les pensées relatives à l'accouchement affluent et un sentiment de joie se mêle toujours à la peur du « grand jour ». Parfois, les mois d'attente semblent bien longs et sont souvent accompagnés de joie, d'impatience, mais aussi d'angoisse. Enfin, de nombreuses femmes ont confirmé, que les contractions et les douleurs liées à l'accouchement sont les douleurs les plus intenses que l'on puisse imaginer.

Préparation des douleurs liées à l'accouchement

Malgré de longs mois de préparation, les conseils reçus, les nombreux exercices prénatals et la lecture détaillée sur le thème de l'accouchement, les douleurs liées à l'accouchement restent un facteur totalement inconnu. Ceci est dû en partie au fait que chaque personne ressent la douleur différemment. Il en est de même pour l'accouchement, car le travail peut être très rapide pour certaines femmes, alors que d'autres auront des contractions pendant des heures et des heures. Cela dépend également de la sécrétion d'hormones de la future mère et de la manière dont elle réussit à se détendre. La peur conduit au stress et à la tension des muscles, et a un effet négatif sur le processus d'accouchement.

Des douleurs liées à un état passager

Les douleurs liées à l'accouchement sont tout à fait particulières, non seulement parce qu'on les prévoit et qu'elles ont un objectif positif, mais aussi parce que l'on sait qu'elles ont une durée limitée et qu'elles disparaissent complètement chez de nombreuses femmes dès qu'elles tiennent leur bébé dans leurs bras.

L'importance de bien se préparer

Pour la plupart des femmes, la première naissance est la plus difficile, car elles témoignent de douleurs moins fortes lors des accouchements successifs. Dans tous les cas, il est important de bien se préparer à l'accouchement et de bien connaître son déroulement. Aussi, il convient de connaître à l'avance les différents agents ou méthodes analgésiques pouvant être utilisés.

Les facteurs qui influencent le travail d'accouchement

En outre, d'autres facteurs externes peuvent avoir une influence sur le travail : il existe, par exemple, différentes positions d'accouchement ou la possibilité d'accoucher dans l'eau ou encore l'accouchement à domicile. Beaucoup de femmes trouvent leur environnement familier plus relaxant. Cependant, il peut y avoir des complications lors de l'accouchement, nécessitant ensuite par exemple une césarienne. On ne sait jamais à l'avance comment cela se déroulera et le travail et l'accouchement peuvent également se dérouler bien plus facilement qu'on ne pouvait l'imaginer.

Connaître la cause des douleurs

Le fait de connaître la cause de la douleur pendant le travail peut également vous aider. Le tissu du col de l'utérus est responsable des douleurs. C'est à cet endroit que la majeure partie des douleurs surgissent après la rupture du sac amniotique, car il dispose d'une grande quantité de nerfs qui répondent à des stimuli douloureux.

Les fausses contractions

Ce que l'on appelle les « fausses contractions » ou contractions de Braxton Hicks peuvent également survenir pendant la grossesse. Il s'agit d'une tension passagère du ventre n'entraînant chez certaines personnes absolument aucune douleur. Avant la naissance, de petites contractions préparent le corps à l'accouchement et poussent le corps du bébé dans le bassin. Ce travail de descente peut être complètement indolore pour certaines femmes ou d'autres ne ressentiront que quelques stimuli externes.

Les contractions de dilatation

Les contractions de dilatation sont ensuite les réelles contractions menant à l'accouchement. Au début, elles durent entre 30 et 60 secondes avec des pauses d'environ 10 minutes. Certaines femmes les ressentent si fortement qu'elles sont comme paralysées et réussissent difficilement à se concentrer sur la respiration. Lors de la phase plus avancée, les contractions sont au nombre de 2-3 toutes les 10 minutes. Pendant ce temps, la paroi utérine se contracte par le haut de l'utérus. Puis, les contractions mènent à la dilatation du col de l'utérus, ce qui signifie que le col se raccourcit.

Les contractions d'explusion

Les contractions changent au cours de l'accouchement. Jusqu'à ce qu'une première partie du corps de l'enfant apparaisse, habituellement la tête, les contractions deviennent plus fortes et plus fréquentes. Vers la fin de l'accouchement, en présence des douleurs expulsives, il peut y avoir 6 à 7 contractions en 15 minutes. Ces contractions sont associées à une douleur particulièrement forte dans l'ensemble de la région du ventre et du bassin.

Les tranchées utérines

Les tranchées utérines sont quant à elles les contractions qui surviennent après l'accouchement et qui sont destinées à évacuer les lochies et à aider l'utérus à reprendre sa taille normale. Elles peuvent durer plusieurs jours.

Tension musculaire et nerveuse

Les contractions et les douleurs liées à l'accouchement peuvent causer non seulement une réponse au stress physique à travers la tension musculaire et l'excitation, mais représentent également au sens strict du terme une tension nerveuse, en plus du mal de dos déjà existant et lié à la grossesse.

Soulager la douleur

Il existe différentes façons de soulager la douleur sans avoir recours aux médicaments. Elles sont très simples et aident à calmer les fortes douleurs. En font partie : le massage du dos, marcher, prendre un bain ou l'application de certaines techniques de respiration. Chaque personne ressent la douleur différemment et chaque femme réagit différemment aux différentes façons de soulager la douleur.

Thérapie TENS

La TENS est également une méthode non médicamenteuse et privée d'effets secondaires. Il s'agit de la transmission d'une douce stimulation électrique à travers la peau grâce à la stimulation nerveuse électrique transcutanée. Cette transmission nécessite l'utilisation d'un petit appareil fonctionnant avec des piles et d'électrodes qui sont collées sur la peau. L'appareil envoie de légères impulsions électriques provoquant une sorte de picotements. Ces impulsions masquent les signaux douloureux avec des stimuli électriques semblables à ceux présents dans le corps. Elles stimulent en outre la sécrétion de ce qu'on appelle les « hormones du bonheur », les substances analgésiques du corps telles que les endorphines. L'effet est similaire à l'acupuncture.

Utilisation de l'appareil

L'appareil est facile à manipuler et peut être utilisé sans avoir une connaissance approfondie du traitement par courant de stimulation. L'intensité du courant est si faible qu'elle n'est absolument pas dangereuse. La puissance et la fréquence des impulsions peuvent être contrôlées individuellement, permettant ainsi à la personne concernée- la seule à pouvoir ressentir l'intensité de la douleur- de trouver le réglage le plus agréable.

TENS tout au long de la grossesse

Il est préférable de commencer avec un niveau minimum d'intensité et de l'augmenter par la suite. Le traitement devrait toujours être agréable. La TENS peut être utilisée dès le début et tout au long du travail. Un entretien avec le personnel médical compétent sur le traitement TENS devrait avoir lieu au préalable, afin d'obtenir toutes les informations relatives à une application précise du traitement.
17.09. de Eszter Langer