Avez-vous une question?
  • Produit/No. Article:
  • Commentaire:
  • Nom & Prénom:
  • Email:
  • N° de téléphone:
Envoyer
 | Deutsch | Italiano | English
Wellnessproducts.ch
Wellnessproducts.ch
0 article(s) dans le panier

Wellnessproducts > Massage & Détente

Les effets du massage sur le corps humain

Massage ne veut pas toujours dire qu'il faut pétrir une partie de la peau. Il existe aussi différentes autres méthodes de massage. Ici vous trouvez un bref aperçu.
medisana-M88275-ITM-application.jpg
Les effets du massage sur la circulation sanguine

Ces effets sont évidents aux niveaux capillaire, veineux et lymphatique. Par exemple, les mouvements d'effleurage aident et stimulent la circulation veineuse de retour, celle superficielle, facilitant ainsi l'activité du cœur. Associant aux mouvements doux des mouvements plus forts comme la pression, on agit aussi sur la circulation veineuse de retour profond, aux effets utiles dans la pathologie veineuse. En ce qui concerne la circulation lymphatique, il y a des procédures (ex. - l'effleurage plus énergique, des glissements plus profonds sur les membres, des frictions) qui activent la circulation de la lymphe au sens centripète, prévenant ainsi la stase lymphatique. Il est important à retenir qu'il y a des procédures de massage (effleurage, frictions, etc.) qui induisent, localement, une sécrétion d'histamine et acétylcholine qui vont produire une vasodilatation périphérique, locale (la hyperémie de la peau), ce qui exprime une activité circulatoire aux conséquences métaboliques à laquelle s'ajoutent aussi d'autres mécanismes (nerveux, hormonaux etc.).


Effets musculaires

Les effets musculaires résultent suivant les mouvements de massage (pétrissage, tapotement etc.) directement et dans une manière reflexe qui active la circulation musculaire, stimule le développement des agents nutritifs et aussi favorise l'élimination des catabolites nocifs, surtout dans le cas des sportifs (acide lactique, peroxydes lipidiques etc.) ; en outre, on stimule l'élasticité et la force de contraction des fibres musculaires. Les mouvements légers (l'effleurage) ont des effets calmants, décontractants des muscles, surtout quand le massage est fait appliquant des onguents relaxants (crème relaxante etc.)


Les effets métaboliques

Ces effets sont le résultat des procédures stimulatrices (les coups ou le tapotement, les vibrations énergiques etc.) qui activent le métabolisme de la manière suivante : elles mobilisent les lipides de la couche cellulaire sous-cutanée, conduisant à leur brulage et à la réduction du tissu sous-cutané excessif. Activant la circulation locale on induit un apport considérable d'oxygène, phosphates, glucose, triglycérides, des acides gras libres et d'autres substances nutritives, surtout au niveau des muscles, conduisant ainsi au développement de l'efficience mécanique, surtout au niveau des muscles. Aussi, par des effets métaboliques et stimulant la sécrétion sudorale (suivant l'ouverture des pores des glandes sudoripares), le massage favorise l'élimination des catabolites d'usure, nocifs pour le corps (acide lactique, urée, créatinine, acide urique, peroxydes lipidiques, etc.).


Effets reflexes

Depuis longtemps on a accordé attention aux effets mécaniques du massage et on a souligné plus tard l'action reflexe du massage, des procédures (ex. effleurage, vibrations fines) qui excitent les récepteurs de la peau et ainsi elles informent des centres nerveux qui à leur tour déclenchent des réactions de réponse au niveau des organes et des tissus. Pour aboutir à cet effet, le mouvement de massage (le lissage) s'exécute doucement plus longtemps, ce qui rend tranquille le système nerveux central et relaxe la musculature squelettique, dans une manière reflexe (afférente - de référence). Si on associe ces procédures de massage à la glace (massage à la glace) on diminue la sensation de douleur post-traumatique par vasoconstriction périphérique qu'on induit, et la réduction de la température locale, ce qui cause une véritable anesthésie locale. Par des mécanismes reflexes, le massage influence favorablement le métabolisme du point de vue de l'endocrinologie, et les effets dépendent des mouvements appliqués, de leur rythme et leur intensité, mais aussi de leur réactivité individuelle. On entend que par ces effets et l'effet mécanique direct, le massage contribue effectivement à la maintenance de la qualité de l'épiderme.
Le massage est un processus qui, considéré globalement, est très complexe comme action et méthodes d'application concrètes. C'est pourquoi ses effets se manifestent à plusieurs niveaux de l'être.

Sur le plan physique
Au niveau physique le massage agit principalement sur la peau, les muscles, les articulations et les ligaments. Très importants sont les effets du raffermissement de la peau, de modélisation de la structure physique en éliminant les tissus superflus.
À un niveau plus profond, le massage agit en stimulant et en harmonisant les activités des organes internes. Beaucoup de gens qui ont préféré la thérapie par massage intensif et automassage ont constaté que la digestion était accélérée, la constipation et les ballonnements sont disparus. Il est également connu que le massage constant souvent améliore et même guérit certaines maladies. Tout cela a comme effet l'ajustement harmonieux du poids, la disparition plus facile des graisses superflues, le renforcement des muscles, plus de vitalité.

Au niveau psychologique
Au niveau psychologique, le massage a une série d'effets profonds qui sont essentiellement déterminés par l'intensité, la durée et la fréquence avec laquelle le massage a été fait, le degré de concentration de l'attention pendant le massage, et la zone où le massage est fait.

La recherche effectuée sur les effets complexes du massage, ont montré que, selon sa fréquence, son intensité et des sessions plus longues, cet ancien processus a grandement influencé le psychique dans une direction profondément bénéfique.

Le degré de concentration de l'attention pendant le massage se réfère non seulement à l'attention du masseur, même si elle est très importante, mais plus particulièrement à l'attention du bénéficiaire. Une attention meilleure c'est une meilleure connaissance des dégagements émotionnels qui se produisent et donc une accélération considérable du processus d'harmonisation sur tous les niveaux de l'être.
La zone du massage est très importante. On a observé que la zone des seins est la plus sensible, la sensibilité décroissant du haut vers le bas. Ainsi, le massage au niveau de la taille va avoir des échos psychiques moins intenses ou moins conscients, par rapport au massage de la poitrine. Le massage des cuisses apportera des réponses au plan spirituel moins intenses que celui de la taille.
Les observations faites à de nombreuses personnes qui ont bénéficié du massage ont permis de déclarer que le massage peut accélérer et même de débloquer le processus d'harmonisation du psychique. Il aide à l'éveil ou le réveil des capacités émotionnelles et à la dynamique et le raffinement de la sensibilité, après le massage on peut acquérir plus de confiance dans son être et son corps.

Le niveau mental
Le massage influence même l'esprit de la personne massée. Le massage a un effet très bénéfique sur l'esprit par la libération et l'harmonisation du plan mental, en fournissant une formation adaptée aux processus mentaux. Le massage influence aussi en améliorant la prise de conscience de son corps, en supprimant certaines questions au niveau somatique, qui peuvent aggraver le développement intellectuel harmonieux.

L'esprit et la psyché perçoivent le massage par l'adoption d'une réflexion constructive qui évoque et anticipe les effets profondément bénéfiques du massage. La visualisation pleine de foi et force des changements bénéfiques de l'organisme qui se produiront dans l'accomplissement du massage, va faire que la pensée devienne pour le massé et le masseur un véritable outil qui façonnera d'une manière inédite le corps, en utilisant l'intégration pratique que le massage suggère.

De nombreux problèmes de santé existants peuvent s'améliorer par le massage parce que la manipulation des tissus mous affecte de nombreux systèmes de notre corps. La massothérapie améliore la santé en agissant directement sur les muscles, les tissus nerveux, la circulation et le système immunitaire.

Penchons-nous sur les effets bénéfiques du massage :
- Le massage améliore le tonus et l'élasticité de la peau et du tissu sous-cutané en stimulant la circulation sanguine et le système lymphatique.
- On retire la couche de cellules mortes de surface et l'excès de sébum.
- La peau prend un aspect plus sain étant alimentée de l'intérieur, par le sang et de l'extérieur, par les substances actives utilisées dans des lotions de massage.
- On améliore l'échange d'éléments nutritifs entre les tissus et on facilite l'élimination des déchets métaboliques.
- Il réduit les dépôts de graisse existants et on prévient l'émergence de nouveaux dépôts
- On accroît la mobilité. Le massage a une action d'étirement des muscles et des tissus, conduisant à maintenir leur élasticité.
- Il harmonise le fonctionnement du système nerveux relaxant et apaisant le corps entier.
- Il aide la fonction digestive. Le massage augmente la production de suc gastrique, de salive et d'urine. Pendant le massage on intensifie la production d'azote et de sels, menant à la croissance du taux métabolique du corps.
17.09. de Thomas Toernell