Avez-vous une question?
  • Produit/No. Article:
  • Commentaire:
  • Nom & Prénom:
  • Email:
  • N° de téléphone:
Envoyer
 | Deutsch | Italiano | English
Wellnessproducts.ch
Wellnessproducts.ch
0 article(s) dans le panier

Wellnessproducts > Bien-être à l'intérieur & à l'extérieur

Comment vous protéger contre la grippe porcine ?

Pour protéger votre corps des virus de la grippe qui circulent l'hygiène est très importante. Pour cela il existe des moyens très simples et efficaces. Il est important aussi de particulièrement protéger les muqueuses.
dettol_RB48484_desinfection_application.jpg
Qu'est-ce la grippe porcine ?
La grippe porcine est une maladie respiratoire des porcs, provoquée par un virus de la grippe de type A. Les épidémies de grippe porcine sont un phénomène normal pour ces animaux. En général, les personnes ne contactent pas la maladie, mais parfois la maladie est transmissible aux gens aussi, de sorte que les infections peuvent se produire et se produisent dans la population également. Le plus souvent, les cas humains de grippe porcine se produisent chez ceux qui opèrent autour de ces animaux, mais il est susceptible que le virus se propage d'un humain à l'autre aussi.
Quels sont les symptômes de la grippe porcine ?
Les symptômes de la grippe porcine chez les humains sont semblables aux symptômes de la grippe ordinaire et comprennent de la fièvre, toux, sensation de gorge sèche, douleurs musculaires, des céphalées, des frissons et un fort sentiment de fatigue. Certaines personnes ont signalé aussi diarrhée et de vomissements comme symptômes associés à la grippe porcine. Dans le passé, les maladies graves comme la pneumonie et l'insuffisance respiratoire et la mort également ont été associées à la contamination par ce virus de la grippe porcine chez les humains. Comme pour la grippe saisonnière, la grippe porcine peut entraîner une aggravation des symptômes caractéristiques à des maladies chroniques dans les populations humaines infectées.
Quelle est la gravité de la maladie chez les humains ?
Comme pour la grippe saisonnière, la grippe porcine, quand elle se manifeste chez l'homme, peut se produire avec des degrés variables de gravité, des formes légères à certaines formes graves. Entre 2005 et janvier 2009, on a rapporté 12 cas de grippe porcine chez les humains aux États-Unis, dont aucun cas mortel. Toutefois, les infections de la grippe porcine peuvent avoir des conséquences très graves. En septembre 1988, une femme enceinte âgée de 32 ans en très bonne santé avant l'infection a été hospitalisée avec un diagnostic de pneumonie après avoir contacté le virus de la grippe porcine, pour perdre la vie 8 jours plus tard. En 1976, une épidémie de grippe porcine a éclaté dans l'état New Jersey, ville de Fort Dix, avec des conséquences très graves : il y avait plus de 200 cas de maladie accompagnée de symptômes graves dont un cas a été mortel.
Comment est-ce que la maladie se transmet ?
La grippe porcine peut être transmise de deux façons. Tout d'abord, après un contact avec des porcs infectés ou par contact avec des objets de l'environnement contaminés par ce virus. Deuxièmement, par le contact avec une personne infectée par le virus de la grippe porcine. Des cas de contamination d'humain à humain ont également été documentés et on croit que le mécanisme est le même que pour la grippe saisonnière. Actuellement, on considère que la grippe ne se transmet qu'en particulier de personne à personne, par la toux ou les éternuements des personnes infectées.
Le numéro de cas de la nouvelle influenza augmente rapidement chaque jour dans le monde. Les spécialistes expliquent quelles sont les méthodes les plus appropriées de protection.
Il ne mesure que quelques dizaines de nanomètres de diamètre et il a été baptisé A1/H1N1, le virus de la nouvelle grippe qui menace de déclencher une pandémie. Il y a des pays où le nombre de cas de patients qui sont touchés par la nouvelle grippe a dépassé 300. Jusqu'à l'émergence d'un vaccin efficace contre le nouveau virus de grippe, la seule méthode de protection est l'isolement total ou l'idée de porter des masques.

Le A1/H1N1, comme les autres virus de grippe, se répand dans 99% des cas par voie aérienne, par de fines gouttelettes de mucus expulsées dans l'environnement par les patients qui parlent, toussent ou éternuent. Par l'inhalation de ces gouttelettes contaminées la maladie se transmet. Il existe deux types de gouttes : celles qui ont un diamètre supérieur à 5 microns (des gouttelettes Pflügge) et celles avec un diamètre inférieur à ce montant - elles peuvent atteindre un diamètre de 0,5 microns. Ces derniers (aérosols) sont les plus dangereux, parce qu'elles persistent dans l'air ambiant plus longtemps.

Contrairement à des gouttes qui tombent et disparaissent en quelques minutes, les aérosols peuvent rester des jours dans l'air ambiant, voire des semaines après leur expulsion par un patient. Il ya deux ans, note une revue, un microbiologiste de Toronto, a publié une étude montrant que, tandis que les aérosols ont une concentration de particules virales de 100 à 1000 fois plus petites que les gouttelettes de Pflügge, les formes de maladies transmises par leur intermédiaire sont plus sévères.

Par conséquent, les aérosols représentent le plus grand risque de contamination. Les seuls facteurs qui réduisent la durée de vie du virus portés par les aérosols sont les rayons ultraviolets, la déshydratation (séchage ou dessiccation) et leur oxydation. Plusieurs études ont montré d'ailleurs que les virus de la grippe peuvent survivre et peuvent conserver le pouvoir de contamination jusqu'à 24 heures. En conclusion, les aérosols, avec une charge virale inférieure, permettent l'infestation de plusieurs personnes avec une maladie plus grave encore.

Des méthodes sures

Jusqu'à l'apparition du vaccin, la seule méthode efficace de protection contre la nouvelle grippe restent les masques. Il existe deux types : d'une part, et les moins chers, ce sont ceux chirurgicaux (contre l'expulsion des particules du mucus et de salive dans l'environnement). Ces masques sont conçus en particulier à ceux qui sont déjà malades, mais ils ne filtrent pas l'air et ne peuvent pas retenir les aérosols - les agents les plus dangereux de la propagation des particules virales.

Les masques respiratoires (FFP2) sont conçus précisément pour ceux qui sont malades et ils filtrent l'air, des particules chimiques et biologiques. Ces masques, jetables, sont plus chers et ils n'offrent pas de protection que pour maximum huit heures, et les experts recommandent même leur change, chaque fois qu'ils sont retirés pour boire et manger. En outre, ils sont difficiles à tolérer pendant longtemps parce qu'ils rendent la respiration difficile.

Les masques contre la grippe

Masque chirurgical. Il a une efficacité comprise entre 94% et 98% seulement pour des gouttelettes Pflügge qu'ils empêchent se propager en dehors du masque. Ce masque à usage unique fournit protection environ huit heures ou jusqu'à ce qu'elle soit humide. Il est indiqué à ceux qui sont déjà malades pour empêcher la propagation de la maladie.
Masque respiratoire. Il a une efficacité d'environ 94% contre les aérosols de diamètre supérieur à 0,2 microns. Le masque respiratoire jetable assure une protection pendant environ huit heures, mais les experts recommandent de le changer au bout de quatre heures ou chaque fois quand on l'enlève du visage. Il est destiné à protéger ceux qui sont sains, en particulier ceux qui sont en contact avec plusieurs personnes.
17.09. de Eszter Langer