Avez-vous une question?
  • Produit/No. Article:
  • Commentaire:
  • Nom & Prénom:
  • Email:
  • N° de téléphone:
Envoyer
 | Deutsch | Italiano | English
Wellnessproducts.ch
Wellnessproducts.ch
0 article(s) dans le panier

Wellnessproducts > Contrôle du poids

Qu'en est-il du poids idéal ?

Se débarrasser d'un excès de poids et aspirer à être mince. C'est un message médiatique commun de nos jours, que de nombreux livres, articles et publicités font passer, et les notions pour en soutenir l'importance ne manquent pas. Cela commence avec l'IMC et le poids idéal. Mais ne s'agit-il que de valeurs indicatives et quel en est le véritable degré de précision ?

beurer_70905_ds61_application.jpg
La désignation IMC ou indice de masse corporelle n'est pas nouvelle. Elle remonte à l'année 1832 et au mathématicien belge Adolphe Quetelet, qui a développé divers indices, y compris l'indice Quetelet ou l'indice de masse corporelle. Cet indice est au premier plan depuis la classification de l'obésité selon l'IMC de la part de l'OMS, Organisation mondiale de la santé. Selon cette classification, on parle de poids idéal si l'IMC se situe entre 18,5 et 25.

Nous arrivons maintenant à deux autres termes faisant partie de ce contexte : le poids normal et le poids idéal. Étant donné que ces valeurs doivent être calculées à l'aide de formules, il existe déjà des ordinateurs qui vous facilitent la tâche. En bref : la formule de Broca est utilisée pour le calcul du poids normal, œuvre du chirurgien Paul Broca. Le poids normal est calculé en soustrayant le nombre 100 à la taille en cm. Le poids normal d'un homme mesurant 1,75 m est 75 kg. Pour le poids idéal, il faudra en plus soustraire 10% pour les hommes et 15% pour les femmes. L'OMS donne beaucoup d'importance au poids idéal, car cette valeur représente le poids le plus sain.

Mais comment savoir si votre propre IMC se situe dans la plage idéale, entre 18,5 et 25, car les valeurs supérieures à cette plage correspondent à une surcharge pondérale et les valeurs inférieures correspondent à un poids insuffisant. L'IMC est calculé selon la formule suivante : le poids en kg divisé par la taille en mètre au carré. Par exemple, pour une femme mesurant 1,68 m et pesant 55 kg, on calcule 1,68 x 1,68 = 2,82, puis 55 : 2,82 = 19,5, ce qui signifie que la valeur se trouve dans la plage idéale.

L'aide des balances d'analyse corporelle

Cependant, il ne suffit pas de s'en remettre à ces seules valeurs. Il faut également tenir compte du fait que les hommes ont généralement plus de masse musculaire que les femmes. Ce qui manque malheureusement au calcul de l'IMC, c'est la distinction entre la masse grasse et la masse musculaire. Il arrive donc très facilement, qu'un homme très musclé soit considéré en surpoids selon la classification de l'OMS.

C'est à ce moment-là que les balances d'analyse corporelle ou les balances impédancemètre s'avèrent utiles. Ces balances sont équipées d'électrodes, qui peuvent mesurer la résistance électrique dans le corps au moyen de l'analyse de l'impédance bioélectrique pour fournir ensuite des informations sur le pourcentage de graisse, de muscle, d'os et d'eau présents dans l'organisme. Si vous désirez recevoir encore plus d'informations utiles concernant vos propres valeurs corporelles, vous utiliserez une balance d'analyse corporelle avec beaucoup de plaisir. Certaines montrent même le besoin calorique (taux métabolique de base = TMB et taux métabolique actif = TMA) et autres valeurs.

Alors que le poids n'est pas à lui seul représentatif, l'IMC ou poids idéal à atteindre peut être considéré comme indicatif. En plaçant le poids comme centre d'intérêts, cela pourrait être le bon moment de mieux connaître son corps et d'obtenir plus d'informations. Quelle est la masse musculaire que contient mon corps et quel est le pourcentage de graisse ? Est-ce que je pèse autant parce-que mes os sont lourds ? Une réponse à toutes ces questions aide également par la suite à mieux comprendre les valeurs indicatives et à élaborer un programme concret pour d'éventuelles mesures de santé.

17.09. de Eszter Langer