Avez-vous une question?
  • Produit/No. Article:
  • Commentaire:
  • Nom & Prénom:
  • Email:
  • N° de téléphone:
Envoyer
 | Deutsch | Italiano | English
Wellnessproducts.ch
Wellnessproducts.ch
0 article(s) dans le panier

Wellnessproducts > TENS pour la douleur

Morbus Sudeck

Même après la guérison de fractures osseuses ou d’opérations aux bras ou aux jambes, des douleurs tenaces peuvent revenir après un certain temps. De plus elles se manifestent comme une inflammation sans que ce soit vraiment une inflammation.
© cirquedesprit - Fotolia.com
© cirquedesprit - Fotolia.com
Des causes inconnues

A côté de douleurs chroniques, des raidissements ou mêmes des paralysies des parties du corps concernées se manifestent et devraient impérativement être traitées.
Depuis 100 ans les médecins essaient fébrilement de trouver la cause exacte ainsi que des méthodes de guérison de cette complication singulière décrite en 1900 par le chirurgien Paul Sudeck et appelée Morbus Sudeck pour cette raison. Morbus est le nom latin pour maladie et est souvent utilisé en médecine accompagné du nom de la première personne ayant décrit la maladie correspondante.

Des douleurs diffuses et aiguës

Les douleurs diffuses et aigües en cas de Morbus Sudeck peuvent se manifester pendant le repos nocturne mais aussi lorsqu’on est actif. L’origine des douleurs se trouve dans les articulations, en général dans les mains ou les pieds, plus rarement dans la hanche, l’épaule ou le genou. Les femmes sont concernées un peu plus souvent que les hommes. Les douleurs peuvent même durer pendant des années. Les signes de la maladie sont individuels, le développement de la maladie pouvant être différent d’une personne à l’autre. Pourquoi la maladie se manifeste pour une blessure du même type chez certaines personnes mais non chez d’autres demeure également un mystère ; des facteurs psychiques ne peuvent donc pas être exclus. Il a été observé que des cas de décès, de crises, de dépressions avant la blessure ou l’opération sont en relation avec le développement de Morbus Sudeck.

Similitudes dans les cas de Morbus Sudeck

Le point commun est en tout cas que Morbus Sudeck apparait avant tout après des opérations ou des blessures comme des fractures osseuses, des contusions, des entorses ou des brûlures. Morbus Sudeck n’est diagnostiqué que très rarement sans qu’une cause de ce type ne soit présente et assez rarement après un infarctus, une apoplexie ou une maladie des nerfs. La gravité de la blessure n’y joue pas de rôle.

Premiers signes et symptômes

Les premiers signes se manifestent par des douleurs fortes et aigües dans la partie du corps concernée environ une à sept semaines après l’opération ou la blessure. Un gonflement se manifeste, la peau devient boursouflée et pâteuse ; la zone concernée devient plus chaude et une coloration bleuâtre, rougeâtre apparait : Tous ces signes semblent indiquer une inflammation. Néanmoins d’autres signes d’une inflammation ne sont pas présents. Le sang n’indique pas d’inflammation et la personne concernée n’a pas de fièvre.

Deuxième phase

Lors de la deuxième phase la zone correspondante du corps se refroidit en raison de problèmes d’irrigation sanguine. Ainsi il peut arriver par exemple qu’une main ou un pied s’engourdissent et qu’une différence de température se manifeste par rapport à la partie du corps saine correspondante. La main concernée se sent plus chaude ou plus froide que la main en bonne santé. En même temps l’articulation devient de plus en plus raide et la mobilité est très réduite due à de fortes douleurs. On observe aussi une transpiration très forte.

Phase avancée

Les caractéristiques de la phase avancée sont une perte de masse musculaire et une perte de tissu. La partie du corps concernée peut complètement perdre sa fonction en raison de paralysie. Néanmoins, chaque cas de Morbus Sudeck ne se développe pas selon ces phases. Il peut arriver que la maladie commence par un refroidissement ou qu’elle guérisse même déjà dans la première phase.
Un diagnostic difficile

Morbus Sudeck est donc considéré comme une maladie inflammatoire du tissu conjonctif. Plus la maladie est traitée tôt, plus les chances de guérison augmentent. A côté des différents symptômes, le problème consiste dans le fait que la maladie arrive plutôt rarement et qu’elle ne peut pas être décelée dans des tests de laboratoire et qu’il est possible que le médecin ne puisse reconnaitre Morbus Sudeck que difficilement. Il faut en tout cas d’abord exclure d’autres maladies qui sont accompagnées d’enflures. Uniquement des spécialistes ou le centre antidouleur peuvent constater en raison de la mobilité de l’articulation, du degré d’enflure ou de la raideur s’il s’agit de Morbus Sudeck.

Des découvertes récentes sur la maladie

Ce n’est que récemment qu’a été constaté que la maladie du Morbus Sudeck est en relation avec une libération plus forte de radicaux de l'oxygène. Une fracture osseuse ou une opération peuvent provoquer une lésion des membranes cellulaires et un trouble métabolique des cellules. Lors des processus métaboliques la formation d’atomes ou de molécules nommés « radicaux libres » est en général un effet secondaire. Mais lorsque ces molécules arrivent dans le liquide cellulaire sans avoir une fonction précise ils peuvent être dangereux pour le corps. En effet, une de leurs caractéristiques est qu’ils peuvent se lier avec tout ce qu’ils rencontrent, que ce soit des cellules musculaires ou tissulaires. Ce processus peut encore s’intensifier lorsque lors de la destruction de cellules par des radicaux libres de nouvelles molécules de ce type sont créées, ce qui produit une réaction en chaîne.

La recherche progresse

Des capteurs de radicaux pourraient être la solution pour éliminer les radicaux libres, mais cette possibilité se trouve encore au stade de recherche. En attendant que des résultats soient produits, il est important que la maladie soit reconnue et traitée le plus tôt possible.

Buts du traitement

Une thérapie a avant tout le but de réduire les douleurs, de traiter l’inflammation et les phénomènes de paralysie par des moyens physiothérapeutiques. Elle doit néanmoins, en raison du développement de la maladie dépendant de la personne, être adaptée de manière individuelle. Ainsi des méthodes de traitement physique ou d’ergothérapie peuvent également être utilisées.

Traitements possibles

Les douleurs peuvent être réduites par le froid, le drainage lymphatique, le positionnement du corps ou par le massage du tissu conjonctif. Une méthode de traitement du domaine de la naturopathie, qui est également utilisée en cas de Morbus Sudeck, est la méthode TENS (neurostimulation électrique transcutanée).

Méthode TENS

Cette méthode d’électrothérapie a été conçue pour le soulagement de la douleur. Elle est similaire à l’acupuncture sauf que la peau n’est pas transpercée. Les stimulations sont transmises aux nerfs à travers la peau par des électrodes fixées sur la peau par du gel ou des tampons adhésifs. L’action se base sur trois principes : D’une part des impulsions de courant faibles provoquent une sorte de contre-irritation qui couvre l’information de la douleur actuelle ; de plus, selon la 'Gate-Control-Theory', la stimulation de certaines fibres nerveuses bloque la transmission des informations de la douleur au cerveau ; enfin, la méthode TENS peut provoquer une sécrétion plus grande de substances endogènes lénitives comme l’endorphine. Cette « hormone du bonheur » contribue également à ce que la douleur n’est plus ressentie comme telle.

Avantages de la TENS

La thérapie TENS présente l’avantage d’être non-médicamenteuse et pratiquement sans effets secondaires ; de plus, après un guidage initial par le médecin, elle peut être appliquée par le concerné lui-même plusieurs fois par jour – selon les besoins. Pour cela il faut disposer d’un des appareils TENS maniables, avec lesquels la durée et la fréquence des impulsions peut être réglée, ainsi que des électrodes et des câbles correspondants. Une électrothérapie avec des courants à basse fréquence est surtout à conseiller en cas de phase avancée ou en cas de Morbus Sudeck chronique.
17.09. de Eszter Langer