Avez-vous une question?
  • Produit/No. Article:
  • Commentaire:
  • Nom & Prénom:
  • Email:
  • N° de téléphone:
Envoyer
 | Deutsch | Italiano | English
Wellnessproducts.ch
Wellnessproducts.ch
0 article(s) dans le panier

Wellnessproducts > TENS pour la douleur

Syndrome bras-épaule, raideur d‘épaule

Des problèmes d’épaule peuvent se manifester soudainement ou se développer lentement. A la fin on est peut-être confronté à un « syndrome bras-épaule », une raideur de l’épaule, une position oblique du cou, des myopathies ou des tensions persistantes dans la zone des épaules et de la nuque. Des déclencheurs de toutes ces maladies font partie de la vie quotidienne.
71.jpg
Syndrome épaule-bras

Peut-être que nous n’en sommes pas conscients d‘être toujours assis à notre poste de travail dans la même position – et qu’il y a peut-être des courants d’air –, de porter notre lourd sac à provisions dans une main et du même côté, ou que nous portons souvent notre enfant et toujours du même côté. Pendant le ménage, des travaux de longue durée affectant surtout un bras ou une épaule donnée – comme le nettoyage des fenêtres, le repassage, ou le nettoyage des compartiments d’une armoire – sont un risque de maladie dans la zone des épaules. Statistiquement néanmoins, le syndrome épaule-bras arrive plus souvent chez les hommes que chez les femmes.

Définition

Le terme syndrome épaule-bras – appelé cervico-brachialgie dans le jargon professionnel – indique des douleurs dans les épaules et les bras, mais ne désigne pas la maladie à vrai dire, qui peut être provoquée par des endommagements des disques intervertébraux ou de fortes tensions. Ce syndrome est analogue à la sciatique dans les jambes, sauf que les nerfs concernés sont ceux du bras.

Indices

Parmi les différents indices se trouvent de fortes tensions dans la nuque qui rayonnent dans les épaules, dans les bras ou même dans les mains. Souvent se manifestent aussi des fourmillements ou des troubles sensoriels dans les mains. Une douleur subite venant de l’épaule peut apparaître et qui peut persister longtemps si elle n’est pas traitée. En général cela est accompagné d’une restriction de la mobilité dans l’articulation de l’épaule. Vous remarquez cela lorsque vous ne pouvez plus lever vos bras complètement.

Symptômes

Parmi les symptômes on trouve les douleurs sur l‘épaule ou dans l’articulation, des douleurs sous l’omoplate, dans le bras, une épaule raide ou des restrictions de la mobilité dans l’épaule. Les douleurs sur le dessus de l’épaule sont la manifestation la plus fréquente. Elles apparaissent lorsque l’on tire les épaules vers le haut, car la partie supérieure du muscle trapèze et du muscle soulevant l’omoplate sont concernées.

Causes

Comme dans la vie quotidienne nous sommes souvent penchés vers l’avant, ces douleurs sont fréquentes. La cause peut en être des tensions dans les muscles abdominaux et pectoraux, ce qui fait qu’on tire la tête en même temps vers l’avant et vers la nuque et que les douleurs peuvent apparaître aussi dans la nuque et la tête.

La colonne cervicale

La douleur et même la cause peuvent éventuellement être imputées à la colonne cervicale, lorsque la mobilité de la tête est également restreinte. En font partie des hernies discales, où les disques intervertébraux saillissent des vertèbres et appuient sur la racine du nerf qui innerve le bras. Ces douleurs, qui peuvent être atroces, peuvent diminuer pendant la journée du fait des mouvements et revenir la nuit. Des examens montrent souvent qu’il y a un blocage des vertèbres cervicales et des vertèbres supérieures de la colonne thoracique.

Autres causes

Mais des inflammations de l’articulation de l‘épaule et des inflammations des bourses séreuses font également partie des causes. Les courants d’air et des mouvements brusques ou des blessures comme des ruptures de tendon mènent également au syndrome épaule-bras, ainsi que des inflammations de nerf comme elles arrivent chez les diabétiques. Dans tous ces cas un traitement doit avoir lieu le plus tôt possible pour éviter que les douleurs ne deviennent chroniques.

Raideur d'épaule aiguë

La raideur d’épaule aiguë par exemple est une chose qui peut apparaître subitement – comme le nom l’indique. D’un instant à l’autre vous ne pouvez plus soulever votre bras du côté et même le plus petit mouvement ou le fait de mettre un manteau peut provoquer des douleurs intenses. Cela peut être provoqué par des ruptures aiguës de tendon ou des inflammations des bourses séreuses, qui peuvent être accompagnées par des blocages de la colonne cervicale ou thoracique. L’articulation de l’épaule est une articulation particulière où une restriction de la mobilité peut apparaître facilement.

Causess

La raison en est que la glène est plutôt petite par rapport à la tête de l'humérus. Ce sont avant tout les muscles environnants et la capsule articulaire qui guident l’articulation. La capsule elle-même est très large et offre une liberté de mouvement relativement grande et se plisse dans la direction correspondante en cas de mouvement. Si ces mouvements sont restreints du fait de douleurs, cela provoque des agglutinations dans ces plissements, ce qui en outre restreint encore plus la mobilité.

Autres causes

Mais une raideur d’épaule peut aussi être provoquée par un raccourcissement de muscle, le pincement d’un tendon de muscle ou par une blessure, une usure de l’articulation ou une maladie du tendon, et parfois il en résulte une maladie pouvant durer des mois. Du fait d’une mobilité de plus en plus restreinte on parle de raideur d‘épaule. Un traitement a le but de supprimer le blocage et la restriction de la mobilité et de réduire les douleurs.

Tensions dans les épaules et la nuque

Des tensions dans la zone des épaules et dans la nuque sont particulièrement fréquentes et peuvent, du fait de l’irritation du tissu ou des racines nerveuse, tout aussi bien provoquer des douleurs que dans le cas du syndrome épaule-bras. Elles ne devraient pas être négligées, car avec le temps elles peuvent devenir très douloureuses. Il faut, au contraire, se détendre régulièrement. C’est surtout avant de s’endormir qu’il faut prendre garde à ce que le corps se détente. Car des tensions dans la nuque et la zone des épaules peuvent en effet s’intensifier tellement que les concernés ne peuvent même plus se détendre pendant qu’ils dorment. Il est important de prendre conscience de ces processus jusqu‘à ce que le corps comprenne quand il est temps de se détendre.

Interactions entre les différentes zones

Les maladies et problèmes des épaules sont liés aussi à des douleurs de tête et de nuque et peuvent rayonner jusque dans les bras comme dans le cas du syndrome épaule-bras. Cela ne résulte pas uniquement du fait que ces zones soient si près l’une de l’autre, mais aussi de leur interaction, de manière que des tensions dans différentes zones peuvent provoquer la même mauvaise posture.

Traitement

Un traitement a en premier lieu le but de soulager la douleur et en second lieu le but de corriger la mauvaise posture ou la cause. La douleur peut, comme c’est souvent le cas lors de douleurs neurologiques, durer des semaines avant de diminuer. Un début de thérapie visant à réduire la douleur constitue souvent l’unique soulagement pour les patients.

Détente musculaire

Une détente musculaire peut également être appropriée. En cas de douleurs chroniques la neurostimulation transcutanée électrique (TENS) a fait ses preuves comme mesure thérapeutique. Il s’agit d’une méthode de courant de stimulation reconnue scientifiquement. A l’aide de petits appareils maniables a lieu un traitement ayant peu d’effets secondaires et ménageant donc le corps. Si nécessaire ce traitement peut être effectué par le patient lui-même à domicile.

Traitement TENS

Des appareils comme le Promed digi tens 3000 par exemple disposent d’une combinaison de TENS à haute et à basse fréquence.
En cas de douleurs dans la nuque ou dans les épaules peuvent être utilisées deux ou quatre électrodes correspondantes, entre autres des électrodes longues mais qui ne devraient pas être placées sur les endroits les plus douloureux. Peuvent être fixées une électrode longue et une électrode courte. Le positionnement de l’électrode longue peut varier et elle peut par exemple être placée sur la partie extérieure de la partie supérieure du bras.
17.09. de Thomas Toernell